J‘ai pu voir durant les fêtes avec mes enfants le dernier opus de la série de films créés par Georges Lucas. Plusieurs choses m’ont fait “tiquer”, notamment la religion de Star Wars (le bouddhisme), mais je voudrais aborder un sujet dont absolument personne n’a parlé : la façon dont sont traités les hommes dans le film.

Les femmes de notre époque souffrent encore de mauvais traitements, d’inégalité de salaire, c’est un fait. La parole se libère actuellement autour d’effroyables affaires de viol. Avec le hashtag #balance ton porc, certaines seraient tellement tentées de “jeter l’homme avec l’eau” du bain qu’on bascule dans l’excès contraire. Et Disney, dans sa “propagande” en faveur des nouvelles idées n’est pas en reste.

Le procédé n’est pas récent. Ce qui l’est, c’est la promotion des nouveaux comportements sexuels. J’en veux pour preuve cette héroïne lesbienne apparue subitement à l’automne sur une certaine chaîne pour enfants de la compagnie américaine. Héroïne qui a fait grand bruit, même dans notre pays très laxiste en matière de moeurs. Et ce n’est pas la première fois, loin s’en faut ! Suis-je le seul à m’être senti offusqué par ce spectacle, à la limite du sexisme inversé, présent tout au long du film “Le dernier Jedi” ?

JJ Abrams a prévenu : des personnages gay arrivent dans Star WarsJe vais faire comme Jésus, et parler avec une image : imaginons deux hommes, dans les années ‘50, en arrêt devant un panneau publicitaire présentant une magnifique voiture et, langoureusement étalée dessus, une belle pin-up. Imaginez les réflexions de ces deux hommes sur la “carrosserie”, si vous voyez ce que je veux dire. Maintenant, revenons au dernier Star Wars, dont l’héroïne est une femme. En 2016 déjà, le célèbre réalisateur JJ Abrams annonçait que des personnages homosexuels allaient apparaître dans Star Wars, évolution normale d’une société « décomplexée ». Dans le dernier film, les postes de commandement sont tenus par des femmes. Elles semblent tellement plus stables émotionnellement que ces hommes tous feux, tout flammes. C’en est au point que des fans ont lancé une pétition dénonçant la destruction (carrément) des héros masculins de la saga : Rendez-nous nos héros.

Cette mode politiquement correcte exige qu’on se prosterne devant le Féminisme – qui d’ailleurs détruit la féminité naturelle de la femme, puisque fonder une famille, avoir un enfant “avec un homme” devient pour certaines un esclavage issu de la “bourgeoisie d’antan”. Même l’actrice française Catherine Deneuve et une centaine de signataires de sa tribune remarque que notre société se sclérose dans un discours qui fait de l’homme “entreprenant”, “dragueur” ou “séducteur” un danger public, et de la femme, une perpétuelle victime. Et Disney va dans le même sens, en nous montrant des femmes à la limite de la condescendance avec des modèles masculins toujours patauds, immatures ou carrément… démoniaques.

Sans regretter l’époque de la Princesse Leia, je pense qu’un juste milieu entre l’esclave soumise en petite tenue des premiers opus, et ces personnages froids et asexués du dernier épisode pourrait aider nos concitoyens, surtout les jeunes, à se positionner. Nous vivons une époque où l’on veut leur faire croire qu’il existerait un troisième sexe et qu’il leur faudrait CHOISIR; et bien non : on naît homme ou femme et c’est Dieu qui l’a voulu. Et avec son aide, on dépasse nos différences, tout en les assumant !

(Transcript de ma chronique radio du 19 janvier 2018 sur Phare FM)

Pour aller plus loin

Parents soyez avertis : Disney cède aux pression LGBT (Infochrétienne)
Pour Mark Hamill, « Luke Skywalker est gay » (Première)
7 personnages LGBT dont vous ignoriez l’existence dans la saga Star Wars (en anglais)
La Fondation Lejeune démonte la propagande du Genre (PDF pour ados)

Et vous, qu'en pensez-vous ?