Après cinq années de fouilles archéologiques, les autorités israéliennes viennent d’inaugurer un parc naturel près de Jérusalem, à Ein Hanya, dans les collines de Judée. Selon la tradition, ce domaine royal est le lieu où fut baptisé l’eunuque Ethiopien.

L’Autorité des Antiquités d’Israël (AAI) y a révélé quelques découvertes majeures, notamment une colonne typique des structures royales de l’époque du Premier Temple, l’une des plus anciennes découvertes dans la région de Jérusalem. Ce fragment est celui d’une colonne proto-ionique, élément artistique typique des structures et des domaines des rois de la période du Premier Temple.

La découverte la plus significative a été celle d’un système de bassins, ou piscines datant de l’époque byzantine, révélées au public le 31 janvier 2018. Ces bassins se situent sur un site clé dans l’histoire du christianisme. « Cette piscine a été construite au centre d’un complexe spacieux au pied d’une église qui se trouvait autrefois ici. Des colonnades couvertes de toiture ont été construites autour de la piscine donnant accès aux ailes résidentielles », a déclaré Irina Zilberbod, directrice des fouilles de l’AAI.

Selon le Dr Yuval Baruch, de l’AAI, « certains des premiers commentateurs chrétiens ont identifié Ein Hanya comme le site où l’eunuque éthiopien a été baptisé, comme il est décrit dans le Livre des Actes des Apôtres, chapitre 8, versets 26 à 40. Le baptême de l’eunuque par saint Philippe a été l’un des événements clés de la propagation du christianisme. »

Nombre de découvertes effectuées sur le site ont été datées de l’époque du Premier Temple, soit environ 2 400 à 2 800 ans, rapporte le Jérusalem Post. L’Église arménienne et l’Église éthiopienne, propriétaires d’une partie du site, y pratiquent depuis toujours des cérémonies religieuses.

Et vous, qu'en pensez-vous ?