Après 50 ans de ministère, l’évangéliste allemand Reinhard Bonnke vient de prendre sa retraite et de passer le flambeau à son successeur, Daniel Kolenda, lors d’une campagne historique de 5 jours à Lagos (Nigéria).

Le choix du Nigéria ne doit rien au hasard. Bonnke avait tenu dans ce pays à l’extraordinaire démographie mais aussi, selon lui, « où l’on ressent la plus forte présence de Dieu », une campagne qui avait attiré 1,6 million de personne en l’an 2000. C’est aussi l’unité qui frappe ici : toutes les dénominations chrétiennes sans exception participent à la croisade et prient pour un réveil spirituel, ainsi qu’un relèvement politique et social de la plus grande nation d’Afrique.

Il est vrai que les chiffres donnent le tournis à des observateurs européens habitués à des audiences confidentielles. Mais tout est démesuré sur ce continent, où selon les mots du théologien Phinéas Dube, « l’église est large de plusieurs kilomètres mais profonde d’un centimètre ». Pour le jubilé de l’évangéliste, 400 responsables d’églises venus de toutes les nations étaient réunis dans un gigantesque champ, préparé par une équipe déjà aguerrie pour recevoir 5 jours durant une foule immense de 750 000 personnes. Imaginez : la chorale à elle seule comptait plus de 20 000 membres et il fallut 15 containers pour stocker suffisamment de livrets « Maintenant que vous êtes sauvé » !

Bien qu’il s’exprime peu depuis quelques années Reinhard Bonnke avait diffusé en mai dernier sur son Facebook un message d’avertissement concernant le Retour du Seigneur. Mais c’est le quatrième jour de la conférence que l’évangéliste de 77 ans, pas encore à bout de souffle, intronisera son successeur, Daniel Kolenda. Viendra ensuite le temps de l’imposition des mains publique, signe du passage définitif du flambeau. Suivra en soirée un magnifique temps de visitation (visible ici, à partir de 3h20) durant lequel il invitera l’audience à prier en langues d’un seul coeur et à recevoir onction, guérison et délivrance.

Reprises sur sa page Facebook, ses paroles simples mais toujours appuyées par une démonstration de puissance auront une dernière fois impacté la foule : « Nous ne comprenons pas avec notre cerveau mais avec notre coeur. C’est là qu’est l’empreinte de Dieu. (…) Pour aller au Ciel, vous devez venir à Jésus. Il changera votre nature et vos mauvaises habitudes. La paix viendra dans votre foyer. (…) Si vos enfants vous ont suivi dans le péché, alors ils vous suivront quand vous suivrez Jésus ».

C’est en 1987 que CfaN commença à comptabiliser les décisions pour Christ lors des croisades. En 30 ans, l’infatigable évangéliste aura enregistré 75 millions de ces « cartes de décisions ». Via le programme 150 millions, son poulain escompte, en dix ans, faire deux fois plus de disciples. Un défi comme le Seigneur les aime !

Et vous, qu'en pensez-vous ?