Les Jeux olympiques d’hiver 2018 comptent quelques 3000 athlètes venus du monde entier pour briguer les médailles. Certains d’entre eux arrivés à PyeongChang en Corée du Sud s’arment de leur foi pour affronter pentes et glaces. Voici 5 athlètes chrétiens, membres de l’équipe olympique américaine.

« Ma mission est plus que gagner une autre médaille; c’est de partager Christ et d’en mener d’autres à Lui. »
Gigi Marvin, équipe olympique US de Hockey

Elena Meyers-Taylor, la femme-bobsleigh

En menant l’équipe de bobsleigh féminine, Elena Meyers-Taylor espère sa troisième médaille olympique. L’équipe a gagné le bronze en 2010 et l’argent en 2014. Elle a rencontré son mari Nic Taylor, un suppléant de l’équipe de bob masculine, à une étude biblique près du centre de formation olympique.Tous deux ont été baptisé à l’Église baptiste du Lac Saranac. « Je sais que Dieu travaille à travers moi dans ce sport, » a-t-elle dit en 2016. « Je sais qu’Il m’a mis ici pour un but et Il ne s’agit pas seulement de gagner des médailles. La victoire est gratifiante et Il me donne une plate-forme pour étendre Son amour et étendre Sa Parole, mais en fin de compte, je suis appelée pour faire ce qu’Il veut que je fasse. »

David Wise, au ski halfpipe

En 2014, David Wise a gagné l’or. Il vise à garder sa position cette année. En 2014, un reporter de la chaîne NBC relate la foi de Wise Christian en parlant de « style de vie alternatif », par rapport à celui des autres concurrents. « Ma foi joue un rôle significatif pour mon identité en tant que personne, » a déclaré Wise en 2015. « Mais aussi je pense que ma foi fait de moi un meilleur concurrent et me rends plus performant. Les gens me demandent souvent : »« comment faîtes-vous pour aller là-bas faire ce que vous faîtes? Je réponds que je crois que Dieu sait ce qu’Il fait avec ma vie. »

Kelly Clark, au snowboard halfpipe

Kelly Clark participe à ses cinquièmes jeux olympiques cette année. À 18 ans, elle a gagné l’or et le bronze tant en 2010 qu’en 2014. Deux ans après sa médaille d’or, Clark, alors âgée de 20 ans, entend un concurrent dire à un autre « Dieu t’aime toujours. » Elle retourne à sa chambre d’hôtel, trouve une Bible et parle plus tard avec ce dernier du christianisme.
« Je suis arrivée à la fin de ma saison et je me suis posée quelques questions comme, « Pourrais-je me réveiller un jour sans penser à Dieu ? » Et la réponse était « Non » parce que je pensais à Lui chaque jour, Il était réel dans ma vie. Pourrais-je jamais rebrousser chemin et prétendre qu’Il n’a pas existé ? » la réponse était aussi « Non ». J’en ai alors conclu : «  Bien, Jésus, viens et vis cette vie avec moi. »

Gigi Marvin, Hockey

Gigi Marvin et l’équipe américaine de hockey ont gagné l’argent en 2010 et 2014 et pour la troisième performance olympique de Marvin, elle espère battre l’équipe du Canada pour obtenir la médaille d’or. « Ma mission est plus que de gagner une autre médaille ou un championnat, » a-t-elle dit au Magazine FCA. « Il s’agit de partager Christ et d’en mener d’autres à Lui. Je sais que ma valeur n’est pas trouvée dans ce que je peux réaliser dans ce jeu. Au lieu de ça, mon identité et ma valeur sont seulement en Christ, mon Rédempteur et Seigneur. »

Kate Uhlaender, Skeleton

Ce seront les quatrièmes jeux olympiques de Katie Uhlaender, après une perte déchirante pour le bronze en 2014 où elle est arrivée quatre centièmes de seconde derrière un concurrent russe. Plus tard, le concurrent russe s’est vu retiré sa médaille et fut banni pour dopage. La décision a été renversée et l’athlète russe a été rétabli. Uhlaender a dit que malgré les hauts et les bas du sport, elle compte sur sa foi. « L’abandon n’est jamais une option, alors pourquoi renoncerais-je avec Dieu? Il me guide et me donne la force pour continuer à aller de l’avant. »

Et vous, qu'en pensez-vous ?