Sans chichis (je n’ai pas ajouté de versets ni d’effets), j’aborde cette question qu’on m’a posée hier. Je donne mon point de vue sur un sujet exagérément négligé dans un sens, et exagérément abordé dans l’autre. Je parle de ceux qui souffrent de faiblesse psychique, je salue mon ami Cyril et son travail sur les « forteresses », et j’explique comment chasser un esprit : en le privant de sa nourriture (la culpabilité) et en installant l’esprit contraire à la place. Je poursuis en dénonçant l’accent exégéré placé sur le péché et trop peu sur la grâce, puis je termine par la prière pour chacun de nous, afin que Dieu nous mette vraiment en liberté pour, à notre tour, libérer les captifs et détruire les oeuvres du diable.

Et vous, qu'en pensez-vous ?